IMPRESSION 3D PROTHÈSES
OUGANDA

Le projet Enevra ("Enable every am­pu­tee") vise à four­nir aux ha­n­di­ca­pés des pro­­thèses pro­dui­tes lo­ca­le­ment par im­pres­sion 3D. À cette fin, des étu­di­ants de l'uni­ver­sité RWTH d'Aix-la-Cha­pelle (En­actus) ré­alis­ent une étu­de de faisa­bili­té en 2022 à l'hôpital de ré­édu­cat­ion Cor­Su de Ki­su­bi (Oug­anda) avec notre sou­tien.

Ils y installent une im­pri­mant­e 3D et for­ment le per­son­nel. Dès l'op­éra­tion pil­ote, les pre­miers pa­tients sont équi­pés de pro­thès­es im­prim­ées. L'ac­cent sera mis sur les pro­thè­ses de main simp­les et peu coû­teu­ses. Celles-ci ont une fon­ct­ion pure­ment esthé­tique et servent à atténuer la stig­ma­tisa­tion.

L'objectif du pro­jet est d'éva­luer les con­di­tions pré­ala­bles, les op­por­tuni­tés, les ob­stac­les et les syn­ergies d'une fu­ture mise en œuvre du proj­et En­evra en Ou­gan­da. L'ex­­rience et la ca­pa­ci­té d'im­pro­vis­ation des fa­bric­ants lo­caux de pro­thè­ses se­ront égale­ment pris en compte.

L'objectif à long terme est l'auto­suffis­ance de pro­thè­ses ab­ordab­les par des par­ten­aires lo­caux. Une amé­liora­tion tech­ni­que avec des arti­cu­la­tions pour le pouce ou le coude est égale­ment ré­alisa­ble à l'avenir.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/15